Chronique Dix de Marine Carteron

Mélanie Mignot Librairie Le Grand Cercle (Éragny-sur-Oise)

Le polar, notion qui nous fait penser à Sherlock Holmes, Agatha Christie et tous les grands noms du genre. Mais ce sont aussi de jeunes auteurs qui se lancent dans le genre pour créer de nouvelles intrigues.

Je plonge donc à corps perdu dans les mots de Marine Carteron pour découvrir cette revisite de l’un de mes romans policiers préférés Dix Petits Nègres d’Agatha Christie. Vais-je retrouver les mêmes sensations ? Pourquoi ? Comment ? Qui ? J’accompagne donc les élèves de Sainte Scholastique qui sont conviés à participer à un escape game littéraire pour une émission de téléréalité. Il y a la discrète Deborah et son frère jumeau Tyron qui sont d’une complicité hors du commun voire gênante. Il y a aussi Carie, bimbo superficielle qui n’est venue que pour tenter une carrière grâce à son physique de rêve. Margaux, grande nageuse qui espère pouvoir se refaire une réputation de championne fait aussi partie du voyage. Le plus jeune du groupe est Eliot, petit génie, surdoué qui compte bien faire ses preuves. Deux garçons intègrent également le jeu : Simon, casse-cou réputé pour ses crasses faites aux autres, et Charles, beau gosse, ancienne coqueluche du cinéma. Voilà pour les ados. Trois adultes encadrent notre petit groupe : Hélène Astings, professeur de littérature et surtout très alcoolique. André Pitard, ancien commissaire de police ainsi que Viviane Picq, ancienne infirmière. Nous débarquons donc sur l’île de Sareck et sommes logés dans un manoir avec une chambre individuelle. Nous sommes tous coupables. Nous avons tous commis un horrible crime mais personne ne le sait. Chacun d’entre nous est représenté par une pièce d’échecs dans l’entrée du manoir. Après les deux premiers meurtres, nous comprenons que nous sommes dans un piège qui reconstitue le chef-d’œuvre de la reine du polar anglais. Nous cherchons donc à sauver notre peau par tous les moyens. Et surtout qui peut bien avoir découvert nos secrets ? Au moment de notre mort, une voix enregistrée nous énonce l’article du Code Pénal dont nous sommes coupables et prononce la sentence. Une pure merveille d’écriture, de tension, d’adrénaline. Passionné de polar, sautez dans ces pages. Ce roman est un sublime hommage à la reine du roman policier et de l’intrigue.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@