Chronique La Lumière dans les combles de Sharon Cameron

Mélanie Mignot Librairie Le Grand Cercle (Éragny-sur-Oise)

Quel chemin emprunter devant l’indicible, l’intolérable et l’inadmissible que l’on fait subir à un peuple tout entier ? Une seule et unique voie s’offre à vous dans ces moments : la Résistance.

Résister à l’oppression, à la loi, à la peur, tout simplement. La jeune Stefania Podgorska, héroïne du roman de Sharon Cameron, tentera de le faire durant ces temps troubles de la Seconde Guerre mondiale. Fusia (c’est son surnom) est encore adolescente quand elle quitte la ferme familiale. Quand elle rejoint la ville de Przemysl, elle trouve du travail ainsi qu’un foyer auprès de la famille Diamant. Elle est comme une fille d’adoption pour la mère et bientôt, l’un des fils Diamant, Izio, lui déclare sa flamme : ils se promettent amour éternel. Oui mais voilà, la famille Diamant est juive et l’invasion de la Pologne par l’armée allemande chamboule leur vie. Les juifs se retrouvent à devoir porter leur appartenance religieuse sur leurs papiers puis sur leurs vêtements avec l’abominable étoile jaune. Les Diamant sont forcés de fermer commerce et bientôt les juifs de la ville se retrouvent parqués dans un ghetto. Fusia et Helena, sa petite sœur délaissée par sa famille partie travailler en Allemagne, vont tenter d’aider leurs amis. Fusia tente de faire évader Izio d’un camp de travail mais la supercherie est découverte et la fatalité s’emballe. Bientôt ne restent plus que deux membres de la famille Diamant vivants ou plutôt survivants grâce au peu de nourriture que Fusia réussit à leur faire parvenir. Le ghetto doit être vidé et les juifs exterminés. Fusia refuse cette idée au péril de sa vie. C’est décidé, elle loue une maison rue Tatarska et va cacher Max dont elle a toujours été proche ainsi que son frère Henek. C’est finalement treize juifs que Fusia et Helena vont se retrouver à cacher au risque d’être tuées elle-même. Réussirent-elles cet exploit ? Stefania Podgorska ainsi qu’Helena sont aujourd’hui reconnues comme Justes parmi les Nations pour leur bravoure et leur courage lors de cette abomination de l’Histoire de l’Humanité. À lire absolument.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@