Jeunesse

Simone Lia

On ne mange pas son meilleur ami

Chronique de Mélanie Mignot

Librairie Le Grand Cercle (Éragny-sur-Oise)

Comment éviter de se faire manger par un oiseau quand on est un ver de terre ? Devenir son meilleur ami bien sûr ! C’est ce que Marcus est bien décidé à faire face à cet oiseau qui veut le manger. Il se présente donc à ce poulet, lui dit ce qu’il aime faire dans la vie et plein d’autres choses. Bientôt, un dialogue s’instaure entre les deux personnages, puis une complicité. Au point qu’ils vont partir en voyage ensemble pour réaliser le rêve de Laurence qui est de se rendre au Kenya et, plus précisément, dans une réserve naturelle de flamants roses. Parce que figurez-vous que notre poulet mangeur de vers se prend pour un flamant rose. Carte en main, vivres et couvertures sur le dos et voilà partis nos deux héros pour le voyage de leur vie. Leur vitesse de croisière atteinte, Marcus sort la carte qui soudain s’envole. Ils s’orientent tant bien que mal, sans trop savoir où leurs pérégrinations les conduiront. Un roman plein d’humour pour les débutants.

NULL
illustration

Les autres chroniques du libraire