Chronique La Rue qui nous sépare de Célia Samba

Mélanie Mignot Librairie Le Grand Cercle (Éragny-sur-Oise)

Noemia, jeune étudiante en droit, emprunte tous les matins le RER afin de se rendre à l’université. Tous les jours, au même angle de rue, elle croise Tristan, jeune SDF qui s’installe à côté de la gare pour mendier le peu qu’il lui faut pour survivre et ainsi errer parmi les fantômes que sont les sans-abri dans notre société. Un soir de grand froid, Noemia offre une crêpe à Tristan. Un geste banal pour elle mais qui représente beaucoup pour le jeune homme. Ainsi, elle lui offre un repas mais également un sourire, de la chaleur humaine, un regard et bientôt une belle amitié. Au fil des soirs, l’un et l’autre se parlent, se découvrent. Une amitié, une complicité se noue et des sentiments autres vont voir le jour. Mais comment construire une histoire d’amour dans ces conditions ? Un roman passionnant qui ne laisse pas indifférent sur le sort des sans-abri. Le petit plus de l’ouvrage est une proposition de fin alternative ce qui rend le roman original.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@