Chronique Panique à Needle Park de James Mills

François Reynaud Librairie des Cordeliers (Romans-sur-Isère)

C’est un texte paru aux États-Unis à la fin des années 1960 et resté jusqu’alors inédit que nous proposent les éditions Inculte. Panique à Needle Park est une immersion dans le monde malsain du manque, au milieu d’héroïnomanes en pleine agitation depuis qu’une pénurie de drogue sans précédent s’est abattue sur New York. Le stylo de James Mills suit au plus près, semblable à la caméra au poing d’un journaliste, Helen et Bobby, qui tentent, par la rapine ou la prostitution, de trouver le fric pour la dose de plus en plus difficile à dénicher. Cette dose qui leur permettra de tenir jusqu’à la prochaine injection… Le narrateur est à leurs côtés en permanence, un peu ami, un peu journaliste, un peu rien, observateur au regard neutre dont le récit gagne de page en page, un peu malgré lui, en tendresse et en compréhension. Et l’on se prend à aimer ces deux amants perdus qui s’entraînent – chacun étant le boulet au pied de l’autre – vers le plus pénible des voyages.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@