Chronique Bâtisseurs de l'oubli de Nathalie Démoulin

François REYNAUD (des Cordeliers - 26100 Romans-sur-Isère)

C’est d’abord une langue qui vous happe et vous entraîne, comme un nuage de poussière. Dans cette poussière, une histoire ballottée entre Sète et la Grande Motte avec la mémoire, en particules fines, de cet océan de béton qu’il a bien fallu déverser face à la mer pour édifier, sur des dizaines et des dizaines de kilomètres de littoral, le paradis touristique que l’on connaît. Derrière ce délire bâtisseur, Marc Barca, un rapatrié d’Algérie qui sillonnera le pays et les années 1960 et 1970 à bord de son increvable Mercedes 600 Landaulet. Il laissera une trace, cet homme à présent fatigué. Le groupe de rock de sa belle-fille, Rachel, n’en laissera, lui, sûrement aucune. Et sur la route qui mène à ce qui semble être comme un dernier concert, les souvenirs affluent, désordonnés et désillusionnés. Un roman pareil ne se laisse pas résumer. Deux voix se croisent, se cherchent, dessinant des routes et des silhouettes en forme de pyramides, là où il n’y avait rien depuis les origines. C’est éblouissant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@