Chronique Tous les diamants du ciel de Claro

Par Dominique Paschal Librairie Prado Paradis (Marseille)

Dans une langue travaillée au corps à corps, Claro dresse une fresque hallucinée de la société occidentale des années 1960, alors en pleine mutation, transcendée par une histoire d’amour sous LSD.

Le mal des ardents a atteint Pont-Saint-Esprit en 1951, provoquant morts, gangrènes et hallucinations parmi la population. Cette épidémie est due à un champignon toxique logé dans l’ergot de seigle mêlé à la farine. Antoine, le mitron, a mangé tant de croûtons de ce pain maudit qu’il a été interné à Nîmes. Ce fou halluciné, un saint François d’Assise qui aurait croisé Antonin Artaud, entreprend un chemin de croix pavé de souffrances, mais aussi de rencontres, de Toulon au désert algérien. Parallèlement, la CIA s’intéresse à un alcaloïde dérivé de l’ergot de seigle dont les effets observés sur les humains pourraient déstabiliser les populations ennemies en cette période de Guerre Froide. La belle Lucy, nourrie au LSD par la CIA, reçoit pour mission de rendre ses clients dépendants à cette drogue magique aux couleurs fascinantes. Antoine l’orphelin, homme de peu manipulé, victime et cobaye de l’histoire est-il voué à l’errance ? Antoine et Lucy se rencontrent dans un sex-shop parisien, ils taisent leurs secrets et s’aiment platoniquement. Claro crée un « objet littéraire très identifié », un texte inlassablement sculpté, porté par une narration linéaire à la réalité étonnante.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@