Chronique Après le carnage de TC Boyle

  • TC Boyle
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Bernard Turle
  • Grasset
  • 07/03/2021
  • 480 p., 22 €

DOMINIQUE PASCHAL, Librairie Prado Paradis, Marseille

Sur une paisible île californienne, une guerre fratricide oppose des écologistes aux promoteurs d’un projet d’éradication d’espèces animales. Un roman d’aventure méchamment drôle.

Dans les Galapagos d’Amérique du Nord cohabitent, sur des îles désertées par l’homme, des espèces animales variées mais où les prédateurs, trop nombreux, déséquilibrent l’écosystème. Un projet du Parc national californien, porté par la biologiste Alma Takesue, propose d’exterminer les cochons sauvages et les rats qui dévorent les œufs des oiseaux migrateurs. Mais c’est sans compter la violente opposition des défenseurs des droits des animaux emmenés par David Lajoy. La bataille s’annonce dévastatrice. Avec un ton subversif, T. C. Boyle s’amuse à décrire cette lutte acharnée en s’intéressant aux influences familiales des chefs de guerre. De tout temps, humains et animaux survivants d’épaves ont trouvé refuge sur ces terres sauvages. Le récit de la grand-mère d’Alma, rescapée du naufrage de son bateau, a-t-il influencé la scientifique déterminée à retrouver ce paradis perdu ? David, écologiste pur et dur, radical dans ses actions, use des idées les plus excessives pour entretenir ce combat politique. Pourtant, cette faune exceptionnelle a toujours vécu en harmonie en maintenant un équilibre dans la chaîne alimentaire. L’homme peut-il de plein droit décider de qui doit vivre ou mourir sur cette planète ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@