Chronique Préparer l’enfer de Thierry Di Rollo

PASCHAL DOMINIQUE, Librairie PRADO PARADIS, Marseille

Attention pages glaçantes ! Le parcours d’un tueur à gages, 
exécuteur des sales besognes d’un parti politique en passe de prendre le pouvoir en 2022. Thierry Di Rollo assène une grande claque au genre « politique fiction ».


Avril 2022 à Paris, jour du second tour de l’élection présidentielle. Le Parti Franc d’extrême droite figure en tête des intentions de vote d’après les sondages. Le pays attend. Il est sous la surveillance du système HyperOpsis, qui trace chaque citoyen et est capable de le repérer dans n’importe quelle rue de l’hexagone. Soudain, sur les écrans de contrôle, deux hommes apparaissent. L’un d’eux est mort, l’autre entame une danse de Saint Guy devant sa victime sur un trottoir de la capitale. Très vite, le profil du tueur est identifié. L’homme, Mornau, est arrêté. Il se confesse à l’inspecteur Louran. Né à la campagne, il tire à 12 ans sur un chien, c’est son premier contrat, sa première mission réussie de tueur à gages. Depuis, il a réussi dans la protection rapprochée des personnalités et continue de semer la mort comme on sème les fleurs. Sa froideur légendaire a transformé le garçon frileux en un tueur glaçant renommé dans les milieux politiques. Mornau y a rencontré son mentor, Elderic Brunard, tête pensante d’un complot visant à déstabiliser le pays et mis en place dès 2016. Séduit par les idées du Mouvement du Sursaut, dont l’ambition est de « faire germer sur le terreau ensemencé par le Petit [l’ancien président de la République] les graines de la peur de demain », il a appris à exécuter les sales besognes pour le parti. D’abord des vagabonds, puis des hommes politiques de tous bords. Des meurtres non élucidés. La peur instaurée, la « Démocratie ajustée » peut préparer son accession au pouvoir. Mais l’heure tourne, les résultats du vote de la présidentielle vont être annoncés dans les médias. L’inspecteur, fébrile, attend, mais écoute aussi le tueur déclarer qu’il a décidé d’arrêter, qu’il a effectué sa dernière mission et que ce meurtre, il a décidé de l’exhiber comme un trophée devant la caméra. La confrontation du policier et de l’assassin monte en intensité. Il est 20 heures : la candidate du Parti Franc est élue à la présidence. Mornau ne tremble plus, la cheville ouvrière a réussi son travail d’intoxication de l’opinion. Pour le bonheur de qui ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@