Chronique Le Gel de Sonallah Ibrahim

Dominique Paschal Librairie Prado Paradis (Marseille)

Sonallah Ibrahim se concentre sur l’année 1973, à Moscou, où le narrateur Choukry – double de l’auteur –, doctorant boursier égyptien, séjourne à la Maison des étudiants étrangers. Il partage sa chambre avec un Brésilien et un Kirghiz. L’ambiance décontractée des résidents de cette tour de Babel contraste avec la surveillance des fonctionnaires russes. Les échanges d’idées et les coups de foudre enflamment les cerveaux… puis s’éteignent aussi vite en compagnie des filles blondes et brunes du quatrième étage. Ckoukry confie sa solitude, les impressions que lui laissent ces aventures sentimentales qui tournent court. Il observe sa vie quotidienne, dont il rend compte par une écriture minutieuse, presque oppressante. Depuis ce vase clos, il observe, amorties, les rumeurs du monde : la guerre de son pays avec Israël, les Américains quittant le Vietnam. Les Moscovites lui racontent avec humour leur ordinaire difficile, la promiscuité, la pauvreté. En effet, toutes les blagues sur Brejnev révèlent, de manière criante, les échecs de ce fameux et tant vénéré « socialisme réel ».

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@