Chronique Le Vieux Bateau de Wei Zhang

  • Wei Zhang
  • Traduit du chinois par Annie Bergeret Curien et Xu Shuang
  • Coll. «Coll. « Cadre vert »»
  • Seuil
  • 02/03/2021
  • 624 p., 25 €

Dominique Paschal Librairie Prado Paradis (Marseille)

Zhang Wei a écrit en 1996 un roman historique et social évoquant les transformations de la société chinoise. Une fresque subjective qui se présente aussi comme un récit épique. Installée depuis plusieurs générations à Wali, dans le Shandong, la famille Sui a créé il y a longtemps une fabrique de vermicelles. Dans cette saga chinoise, le Grand Bond en avant et la Révolution culturelle ont arasé la hiérarchie bourgeoise. Les descendants Sui, Baopu, Jiansu et leur sœur Hanzhang demeurent désormais privés de leurs responsabilités. Le premier l’avoue : il est un « poltron, incapable de prendre une décision ». Son frère rêve, quant à lui, de prendre les rênes de l’usine et de la moderniser pour la hisser à la première place. Hanzhang, sous la coupe d’un homme de pouvoir local, se résigne. Mais dans ce petit port ensablé, « le souffle vital » alimente l’amour, l’ambition et les rancœurs. Le passé n’en finit pas de passer, alimentant le présent et fortifiant le futur. Un passionnant roman peuplé de personnages fascinants.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@