Dossier Quels bavards ces animaux ! de Fleur Daugey

Mélanie Mignot Librairie Le Grand Cercle (Éragny-sur-Oise)

Qui a dit que les humains étaient supérieurs aux animaux ? Certainement un imbécile qui ne connaît rien des capacités des animaux et ce, dans différents domaines. Il est vrai que dans plusieurs situations, les animaux font preuve d’une grande capacité à survivre dans des environnements parfois très hostiles.

Il paraît que les animaux ne sont pas doués de la parole. C’est complètement faux. Ils n’ont certes pas le langage que nous, humains, possédons. En revanche, ils possèdent toute une codification de leurs chants, cris, qui font d’eux de parfaits communicants. C’est ce dont nous parle Quels bavards, ces animaux ! aux éditions Actes Sud Junior. Que ce soit pour séduire, marquer son territoire ou bien communiquer entre eux, les différentes espèces utilisent leur propre langage. Ainsi, le castor tape l’eau avec sa queue pour signaler un danger. Chaque espèce de grenouille a son propre cri pour séduire, effrayer ou discuter. Certains préfèrent parler la nuit, comme les chouettes et les hiboux. D’autres comme le hareng se gonfle d’air à la surface de l’eau pour pouvoir péter et communiquer avec ses congénères. Les dauphins utilisent la résonance pour se repérer dans les eaux noires de l’océan. Ces animaux font preuve d’un énorme instinct de survie. Ils sont capables de parcourir des milliers de kilomètres pour trouver l’endroit de la planète qui leur convient le mieux à chaque saison. C’est ainsi que beaucoup d’espèces animales font tous les ans de longs périples. C’est ce qu’on appelle les migrations. Tous les animaux ne migrent pas en même temps : distances, durée et objectif ne sont pas les mêmes suivant les espèces. L’album documentaire Les Animaux globe-trotteurs aux éditions Milan illustre parfaitement ce phénomène. En effet, grâce à cet ouvrage, nous suivons les animaux dans leur périple en jouant. On suit les labyrinthes parsemés de brèves informations sur les espèces concernées. Les animaux sont si formidables qu’ils ont également la capacité de se soigner, de se guérir seul ou tout simplement de ne pas se rendre malades en évitant certains aliments ou plantes. Ainsi le rhinocéros se roule dans la boue pour se protéger des UV et pour réguler sa température. Le saviez-vous ? Le gorille mange des pierres, cailloux qu’il réduit en poussière afin d’apporter des minéraux à son corps et de nettoyer ses intestins des toxines. Grâce à cet autre documentaire, Animaux médecins (Albin Michel Jeunesse), on découvre que les animaux ont la force de se connaître parfaitement et de savoir ce qui va leur faire du bien ou pas. Tous ces ouvrages prouvent une chose, les animaux sont doués : d’intelligence, de parole et d’un instinct de survie exceptionnel.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@