Dossier Pieds de princesses de Sébastien Perez

Mélanie Mignot Librairie Le Grand Cercle (Éragny-sur-Oise)

Des princesses… encore des princesses, me direz-vous. Toutes les filles ne rêvent pas forcément d’être une princesse et de trouver leur prince charmant. Mais elles en rêveront toutes après avoir lu les ouvrages suivants où les héroïnes sont hors normes.

Contes de fées, Histoire de France et du monde, films… Chacun de ces supports voient un jour apparaître une princesse. Les princesses des contes de fées traditionnels ont toutes quelque chose en commun : elles ont des pieds. Bien entendu, elles ont des pieds ! Ainsi l’album Pieds de princesses (Albin Michel Jeunesse, 17,90 €) dresse le portrait atypique des actrices des plus beaux contes de notre enfance en mettant en avant une partie du corps pas toujours apprécié, le pied. Sébastien Perez utilise les expressions de la langue française dans lesquelles le mot pied est utilisé. Ainsi la Princesse des neiges foule la neige du pied, Shéhérazade sait où elle met les pieds dans Les Mille et une nuits, Peau d’âne se retrouve avec les sabots de l’âne et la petite Sirène troque sa queue de poisson contre des pieds. Le travail de découpe et de mise en scène d’Emmanuelle Pioli n’est rien moins que sublime. C’est en Inde que nous nous rendons maintenant avec La Princesse à la plume blanche. L’histoire d’une belle-mère jalouse de sa belle-fille trop aimée par son père. Elle décide de lui tendre un piège pour s’en débarrasser et lui jette une malédiction. La princesse se retrouve enfermée sur une île et se transforme en paon blanc pendant la journée. Un jeune garçon curieux la découvre et entreprend de la sauver de son sortilège. Les illustrations de Sophie Lebot sont colorées et vivantes. Les princesses sont aussi parfois des sœurs. Ainsi, nous découvrons dans Mystérieuses Princesses (livre-CD de Khoa Lê aux éditions NuiNui, 19,90 €) l’histoire de six sœurs hors du commun. Rose a le pouvoir d’être belle en toutes circonstances, Ivy possède le don d’être fleur ou épine selon son humeur, Maude est dotée d’une chevelure tellement immense qu’il lui faut des heures pour la dompter, Marina est la princesse des mers et Pénélope communique avec les animaux. Reste la dernière sœur, un dragon terrifiant que tout le monde craint et qui redevient une princesse quand les enfants ne sont plus en colère.Une impression sur feuille d’argent qui procure à l’ouvrage un cachet particulier.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@