Dossier Histoires de squelettes de Jean-Baptiste de Panfieu, photo Patrick Gries

Par Mélanie Mignot Librairie Le Grand Cercle (Éragny-sur-Oise)

N’a-t-on pas tous rêvé de se réincarner dans son animal fétiche afin de se sentir investi de ses mystérieuses facultés ? C’est un peu la possibilité que nous offrent deux ouvrages publiés à l’occasion des fêtes, en s’intéressant aux pouvoirs et aux origines de créatures imaginaires, et en décrivant les liens insoupçonnés existant entre différentes espèces animales.

Actes Sud Junior ouvre le bal avec un documentaire qui permet de découvrir (ou de redécouvrir) des espèces mythiques peuplant légendes et récits fantastiques. Grâce à ces Histoires naturelles des animaux imaginaires, on en apprend davantage sur leur provenance légendaire. Le livre se présente sous la forme d’une encyclopédie, où chaque double page est consacrée à l’analyse d’une espèce – Serpopard et Basilic, parmi quelques autres bestioles bizarres. On apprend que la licorne mesure 1 m 10 pour un poids de 120 kilos et qu’elle vit en Europe occidentale, alors que le Kraken, qui peuple les mers et océans septentrionaux, peut mesurer jusqu’à soixante mètres et peser 130 tonnes. L’ouvrage synthétise les informations, forcément fragmentaires, que l’on possède sur certaines créatures légendaires, et rapporte les traditions qui leur sont attachées. Celle du Baku, par exemple, qui hante le Japon et se nourrit des rêves et des cauchemars humains. Afin d’être délivrés de leurs mauvais rêves, les Japonais le convoquent en plaçant sous l’oreiller du dormeur un dessin le représentant, ou en inscrivant son nom sur une feuille de papier. Une encyclopédie indispensable pour tous les férus de bestiaires fantastiques, qu’ils soient enfants ou adultes. Gallimard Jeunesse se penche sur un tout autre aspect de la nature animale : son squelette. Dans Histoires de squelettes, Jean-Baptiste de Panafieu et Patrick Grier invitent le lecteur à une petite flânerie à l’intérieur des mécaniques osseuses de nos amis les bêtes. En étudiant des squelettes animaux, les scientifiques sont capables de déterminer l’évolution des espèces et d’établir des liens de parenté entre des animaux que nous n’aurions jamais eu l’idée d’associer les uns aux autres. Comment, en effet, imaginer que le dauphin est plus proche de la vache que de l’âne ? Que le kangourou et la biche se ressemblent parce qu’ils mangent la même chose, ou encore que l’okapi géant est cousin de la girafe ? Telles sont les révélations contenues dans ce passionnant documentaire.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@