Chronique Ce qu’on peut lire dans l’air de Dinaw Mengestu

Par Aurélie Paschal, Librairie Prado Paradis (Marseille)

Dinaw Mengestu parle de la déliquescence du mariage et du couple. Tout d’abord celui de Yosef et Miriam, mais également celui de leur fils Jonas et de son épouse Angela. Jonas est un jeune homme américain né de parents éthiopiens. Ces derniers, Yosef et Miriam, ont fui leur pays en vue d’une vie meilleure. Ah ! L’utopie du rêve américain ! Yosef a quitté l’Éthiopie pour l’Amérique ; Miriam ne pourra le rejoindre que trois longues années après. Une fois le couple réuni, ils partent en voyage de noces à Nashville, mais ce séjour ne sera que déception et le manque de communication entre les époux s’installera définitivement. Dinaw Mengestu s’interroge sur le langage. Le langage comme ciment du couple. Mais aussi le langage rédempteur. Un roman très ambitieux sur la vie réelle des immigrés avec leurs rêves déçus et leurs fêlures.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@