Chronique Un été à Cold Spring de Richard Yates

  • Richard Yates
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Aline Azoulay
  • Coll. «Coll. « Pavillons »»
  • Robert Laffont
  • 06/10/2011
  • 216 p., 20 €

AURÉLIE PASCHAL, Librairie PRADO PARADIS, Marseille

Le grand public a découvert Richard Yates avec La Fenêtre panoramique, adapté au cinéma par Sam Mendes sous le titre Les Noces rebelles. Voici Un été à Cold Spring, l’occasion de découvrir cet auteur encore beaucoup trop méconnu.

Evan Sheppard et Mary Donovan se sont rencontrés sur les bancs du lycée. Leurs premiers ébats donnent naissance à une petite fille, le mariage est rendu inévitable par les conventions sociales, mais il sera de courte durée. Car si le mariage était inévitable, le divorce l’est tout autant. Mary est beaucoup plus ambitieuse que son époux. Elle désire s’épanouir à l’écart d’une étouffante présence masculine, être indépendante, non l’ombre de son époux. L’incompréhension s’immisce à l’intérieur du couple et se met à le dévorer. Dès lors, ni leur attirance mutuelle ni leur fille ne réussiront à sauver leur union. Quelques années après la séparation, Evan rencontre Rachel Drake. Rachel est tout à fait l’opposé de Mary : douce, effacée, dénuée de toute ambition professionnelle. Evan veut reprendre ses études pour devenir ingénieur. Son ambition si longtemps mise en sommeil se réveille à la faveur de cette rencontre. Mais la guerre éclate et Evan est contraint de remiser temporairement ses projets pour accomplir son devoir patriotique… jusqu’à ce qu’il apprenne qu’il est réformé. Le jeune couple s’installe l’espace d’un été à Cold Spring dans la maison des parents de Rachel, une famille assez singulière, voire même complètement névrosée. Cette cohabitation va s’annoncer houleuse. La violence s’immisce au sein du couple, les reproches deviennent monnaie courante. Comment Evan va-t-il gérer la dégradation de leur relation ? Trouvera-t-il un jour la sérénité et le bonheur auprès d’une femme ? Auprès de sa propre femme ? Le fantôme de Mary et de sa vie passée le hante. Était-il réellement heureux avec Mary ? Richard Yates signe un roman psychologique sur le couple et les désillusions de chacun dans sa vie professionnelle autant que personnelle. La vie d’un homme qui cherche toujours à faire les bons choix et qui, pourtant, semble voué à échouer systématiquement, un homme condamné au malheur et à rendre les autres malheureux. Comme si cela ne pouvait se passer autrement malgré toutes ses bonnes intentions.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@