Chronique La Comptine des coupables de Carin Gerhardsen

Aurélie Paschal Librairie Prado Paradis (Marseille)

Les corps sans vie d’une mère et de ses deux enfants sont retrouvés allongés dans le même lit dans leur propre maison. Catherine était philippine et avait obtenu la nationalité suédoise après son mariage avec Christer, dont elle était divorcée au moment du drame. Demandeuse d’emploi sans revenus, comment pouvait-elle posséder une aussi belle maison ? Les hypothèses vont bon train, mais, sans indices, l’enquête se révèle compliquée : pas de traces de lutte, l’ex-mari n’a pas revu son épouse et ses enfants depuis plusieurs années, et cette jeune femme était tellement discrète que ses voisins ne la connaissaient qu’à travers l’échange de quelques mots de politesse. L’enquête piétine… Carin Gerhardsen sait maintenir le lecteur en haleine en distillant de maigres indices. Dans ce nouveau roman, deux histoires se mêlent. Se complètent-t-elles ? Et si oui, comment ? Le lecteur a un tout petit peu plus d’informations que les policiers, mais il patine également ! Une auteure à suivre ou à découvrir.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@