Chronique Vie de ma voisine de Geneviève Brisac

Dans son dernier roman, Geneviève Brisac prête sa voix à une héroïne d’origine juive polonaise dont les parents furent déportés à Auschwitz.

Il y a parfois des rencontres qui changent le cours d’une vie. En emménageant dans un nouvel immeuble, Geneviève Brisac fait la connaissance de sa voisine. Cette dernière reconnaît la romancière et l’invite chez elle pour lui parler de leur amie commune, Charlotte Delbo. Mais en pénétrant dans l’appartement, Geneviève Brisac est loin de se douter de ce qu’on va lui raconter. Sa voisine s’appelle Jenny Plocki. Ses parents, Rivka et Nuchim, étaient Juifs polonais et athées. Ils s’installèrent en France en 1925. En 1942, ils comprennent très vite que pour sauver leurs enfants, ils doivent les faire naturaliser français. En abandonnant ainsi leurs enfants, ils leur sauvèrent la vie. Tous deux furent déportés et moururent dans les camps nazis. Des années plus tard, Jenny est toujours là et raconte à la romancière l’engagement de ses parents, les valeurs de justice et de liberté qu’ils défendaient. Des valeurs qui permettront à Jenny de s’en sortir et de construire sa propre vie. Geneviève Brisac écrit un récit à la fois vrai, bouleversant et nécessaire.

Delphine Bouillo Librairie M’Lire (Laval)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@