Chronique Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani

« Tu sais, tu es tout aussi ordinaire que nous, Adèle. Le jour où tu l’accepteras, tu seras beaucoup plus heureuse. » Alice a tout pour être heureuse. Journaliste, elle est mariée à Richard avec qui elle a un petit garçon. Ils vivent confortablement dans un bel appartement parisien. Mais Adèle est malade. Une maladie sans symptôme, sans nom et qui pourtant la ronge. Tous les jours, elle ne peut s’empêcher de voir des hommes, de passer de mains en mains, de sexe en sexe, telle une droguée à la recherche de sa dose. En proie à ses obsessions, elle se livre à une dépravation sexuelle qui n’est pas sans danger. Elle passe son temps à mentir à son mari, à ses proches, à se mentir à elle-même. Elle est sans arrêt sur le qui-vive. Mais Richard va tout découvrir. Après avoir surmonté sa colère et son chagrin, il ne peut la quitter, persuadé de pouvoir la récupérer et la guérir. Ce premier roman est un portrait à la fois cru et poétique d’une femme en quête d’absolu. Parfois dérangeant, ce roman nous plonge dans la relation malsaine qu’entretient ce couple et nous laisse découvrir les limites du sentiment amoureux.

Delphine Bouillo Librairie M’Lire (Laval)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@