Littérature française

Lola Lafon

Quand tu écouteras cette chanson

  • Lola Lafon
    Coll. «Ma nuit au musée»
    Stock
    17/08/2022
    180 p., 19.50 €
  • Chronique de Delphine Bouillo
    Librairie M'Lire (Laval)
  • Lu & conseillé par
    24 libraire(s)
illustration

Chronique de Delphine Bouillo

Librairie M'Lire (Laval)

Invitée par les éditions Stock à passer une nuit dans un musée, Lola Lafon décide de se rendre au musée Anne Frank à Amsterdam. Le 18 août 2021, elle s'installe dans l’Annexe, avec cette question lancinante : à qui appartient Anne Frank ?

Qu'est-ce qui peut amener un auteur à passer une nuit dans un lieu qui a protégé une jeune fille et sa famille de la violence du dehors ? Pour préparer cette nuit particulière, Lola Lafon a beaucoup lu et rencontré des témoins et des universitaires qui ont travaillé sur le fameux journal. La majorité d'entre nous avons lu Le Journal d'Anne Frank comme un témoignage, ce qui nous permet de dire aujourd'hui que nous la connaissons. Or, si le travail d'écrivain de Lola Lafon consiste à mettre l'accent sur le vide et l’absence, il contribue également à mettre en avant le travail d'écriture d'Anne Frank, pour prendre enfin au sérieux l’autrice qui fait aujourd’hui l'objet d'un culte. Le directeur du musée regrette d'ailleurs que cette adoration fasse de l'ombre à l’œuvre d’une auteure prodige. Lorsqu'elle écrivait son journal, Anne Frank souhaitait qu'il soit un jour publié. C'est pourquoi, malgré les conditions, elle travaillait et retravaillait ses écrits. Cette nuit particulière aurait pu s’apparenter à une nuit de silence et de recueillement. Il n’en fut rien. L’Annexe s’est animée, habitée par ses fantômes venus raconter leurs histoires, laisser une trace. Alors, petit à petit, des souvenirs remontent à la surface, mettant en parallèle l’histoire familiale d’Anne Frank et celle de Lola Lafon, deux familles juives déportées, portant comme héritage la violence et la mort. En s’emparant de la figure d’Anne Frank, Lola Lafon continue son travail autour des jeunes filles décliné au fil de ses romans. Elle rend également hommage à une auteure qui l’a inspirée mais aussi à tous les exilés et réfugiés. À la lecture de ce texte, j’ai redécouvert avec mes yeux d’adulte l’histoire d’Anne Frank et son écho aujourd’hui, en particulier chez Lola Lafon. Elle signe ici un brillant roman, passionnant, tout en tendresse et émotion.