Chronique Un dangereux plaisir de François Vallejo

Les romans de François Vallejo sont toujours teintés d’anecdotes ou de détails personnels. Il en est de même avec ce nouveau roman où il est question de cuisine et de gastronomie. L’histoire de l’ascension d’un gamin à travers son travail de cuisinier.

Elie Elian est un jeune garçon issu d’une famille très modeste. Ses parents ont toujours vécu au-dessus de leurs moyens. Dès son plus jeune âge, sa mère servait quotidiennement une bouillie infâme qu’il refusait d’avaler. Un jour, une voisine lui fait goûter une tarte aux fraises délicieuse. Suite à cette expérience, il développe une passion pour la gastronomie. Alors que ses parents déménagent en Normandie, il reste seul et sans un sou à Paris. Mais Elie n’a qu’un but dans la vie, devenir un chef en vue à la tête d’un restaurant de prestige, Le Trapèze. Sans formation, il apprend en regardant et invente des recettes avec ce qu’il trouve dans la rue. Ses premiers clients sont les oiseaux et les chats errants du quartier. Débrouillard, il est embauché dans les restaurants en tant que plongeur. Mais à force d’épier les cuisiniers, il casse beaucoup de vaisselle et se fait donc chasser de tous ces établissements. Grâce à sa persévérance, il devient le bras droit d’un chef qui lui enseigne les bases du métier. Puis il atterrit au restaurant de la veuve Mandor. Veuve auprès de laquelle il s’initie à l’amour fou tout en exerçant son incroyable génie culinaire. Il réussit enfin à entrer au restaurant Le Trapèze et apprend le métier et ses subtilités auprès du chef Jaland, qui le considère comme un fils. Mais alors que les émeutes éclatent à Paris, le couple Jaland est arrêté pour d’obscures raisons. Seul à la tête du restaurant, Elie accomplit son destin de maître des goûts et des saveurs. Ses ennuis ne sont toutefois pas pour autant terminés… François Vallejo défie les époques et les histoires et signe un roman gastronomique et initiatique très ambitieux. Cet amoureux du style nous offre un roman profond et sensuel qui fait saliver de plaisir.

Delphine Bouillo Librairie M’Lire (Laval)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@