Chronique Le Bureau des jardins et des étangs de Didier Decoin

Katsuko est un pêcheur de carpes réputé qui livre ses poissons à la Cité impériale afin de peupler les étangs sacrés de l’Empereur. Lorsqu’il meurt noyé dans la rivière, sa jeune épouse Mizuki, pour honorer sa mémoire, est désignée pour le remplacer. Elle, qui n’a jamais quitté son village, entreprend ce long voyage à travers le royaume, un périple semé d’embûches et de dangers. Didier Decoin s’est beaucoup documenté pour nous proposer une immersion totale dans ce Japon du XIIe siècle, avec ses particularités, ses traditions et ses croyances. Pour parvenir jusqu’à la Cité impériale, Mizuki va devoir faire preuve d’un grand courage, car de la réussite de sa mission dépendent l’honneur et la fortune du village. Elle devra affronter orages et séismes, dieux nippons et brigands, et sera même contrainte de se prostituer pour achever le terrible voyage. Didier Decoin (Prix Goncourt en 1977 pour son roman John l’enfer) s’est plongé dans les œuvres de grands artistes japonais afin de capter un Japon éternel et charnel favorisant l’exaltation des sens.

Delphine Bouillo Librairie M’Lire (Laval)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@