Chronique Les cigognes sont immortelles de Alain Mabanckou

Avec ce nouveau roman, Alain Mabanckou continue un cycle inauguré avec son roman Lumières de Pointe-Noire (Seuil) sur l’Histoire du Congo et les vicissitudes du continent africain. Comme dans Petit Piment, Alain Mabanckou utilise comme narrateur un gamin, prénommé Michel, qui vit dans un quartier populaire avec ses parents : Maman Pauline et Papa Roger. Michel est un garçon intelligent et extrêmement naïf. Mais en ce mois de mars 1977, sa vie va être complètement chamboulée suite à l’assassinat du président communiste Marien Ngouabi. Le pays va alors plonger dans une période de troubles et l’obliger à grandir et prendre des responsabilités. Au même moment, le frère de la mère de Michel est également assassiné. À partir de ce drame, Michel va tout faire pour protéger les siens, notamment sa mère qui veut faire entendre sa voix et rendre justice à son frère. Ce roman important sur l’Histoire du Congo ; un roman qui est la métaphore de ce qu’ont été la colonisation et la décolonisation, et leurs conséquences pour l’Afrique contemporaine.

Delphine Bouillo Librairie M’Lire (Laval)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@