Dossier Le Sillage de la Baleine de Francisco Coloane

Aurélie Paschal Librairie Prado Paradis (Marseille)

Douze ans après le décès de Francisco Coloane, l’un des plus grands auteurs chiliens contemporains, les éditions Phébus rééditent ses œuvres dans la collection « Libretto ». Après Cap Horn, Tierra del fuego et Le Passant du bout du monde, voici quatre œuvres majeures enfin rééditées dans cette belle collection.

Ancien matelot et fils d’un capitaine de baleinier, Francisco Coloane est attiré depuis toujours par la mer. Ainsi, il campe la plupart de ses œuvres aux abords de celle-ci. Il y décrit une mer nourricière pour les pêcheurs, mais il montre aussi qu’elle reste un élément naturel indomptable qui peut être source de drames. Ses ouvrages sont souvent à la limite de l’autobiographie. Dans Le Sillage de la baleine, un jeune garçon perd sa mère dans d’affreuses conditions et quitte les siens pour embarquer à bord d’un baleinier. Le Dernier Mousse raconte le premier départ d’Alejandro, alors enfant, à bord d’une corvette qui effectue son dernier voyage. Antartida retrace le périple au Cap Horn d’Alejandro devenu adulte et d’un de ses amis, accompagnés de deux hommes qui semblent peu recommandables. L’épopée s’avèrera dangereuse à cause d’une mer hostile, mais aussi du fait de la présence de pirates. Le Golfe des peines est un peu en marge, car il s’agit d’un recueil de nouvelles. Des histoires entre légendes et épopées. Quatre romans d’aventures, un voyage entre terre et mer, des personnages qui nous entraînent dans le grand sud chilien, à proximité de l’Antarctique, dans une mer imprévisible où les trois océans se rejoignent et où se forment les fameuses vagues scélérates. Francisco Coloane sait manier à merveille les mots pour décrire la nature terrestre ou maritime. On sent qu’il est fasciné par son pays et cette mer qu’il connaît si bien. Le lecteur est tour à tour émerveillé par cette nature magnifiée et terrifié par les conditions de vie des marins. Mais Coloane aime aussi décrire l’enfance. Une grande partie de ses récits retrace ce moment où l’on quitte l’enfance pour devenir homme. « Le dernier mousse » embarque en tant qu’enfant à bord de cette corvette pour en ressortir homme et marin à part entière. Un véritable récit initiatique. Les éditions Phébus proposent ces quatre œuvres avec des préfaces inédites. Leurs auteurs ont tous en commun l’amour du voyage, la découverte d’autres cultures et le goût de l’aventure. Nous retrouvons entre autres l’auteur de romans policiers Caryl Ferey, l’écrivain Éric Plamondon, ainsi que le journaliste Emmanuel Khérad, animateur de l’émission « La librairie francophone ». Si vous ne connaissez pas encore les œuvres de Francisco Coloane, vous pouvez y aller les yeux fermés. Toutes sont grandioses, il n’y a pas d’ordre particulier pour les lire. Vous y découvrirez des personnages forts, des paysages impressionnants et une nature qui peut se montrer aussi hostile que belle.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@