Chronique Pour que rien ne s’efface de Catherine Locandro

Betty Trouillet Librairie Cultura (Carcassonne)

Après son beau roman L’Histoire d’un amour (Pocket), où elle racontait le grand amour d’une star de la chanson française, Catherine Locandro peint le magnifique portrait d’une étoile oubliée.

Une femme de 65 ans est retrouvée sans vie dans une chambre de bonne. Mais qui se souvient de Lila Beaulieu, actrice oubliée de tous, vivant dans la plus grande solitude. Depuis les dernières heures de l’actrice jusqu’à sa naissance, Catherine Locandro remonte le temps et retrace le parcours de celle-ci à travers les points de vue de douze personnes. De récits en souvenirs, ces témoins prennent la parole et racontent leurs vérités sur Lila Beaulieu. Tour à tour, le médecin légiste, le voisin, la tenancière de bar, Dan le premier mari, Sabine la fille, Lucie la petite-fille, et d’autres encore, dessinent peu à peu les contours de l’actrice défunte. D’amours perdues en rencontres de hasard, Lila se perd dans ses désillusions. Au fil des pages apparaît un magnifique portrait, tout en mosaïque, d’une enfant née sur les bords de la Méditerranée. Cette jeune fille naïve qui ne voulait pas devenir comme sa mère, rêvait de gloire et croyait aux étoiles d’Hollywood. Catherine Locandro dessine les contours d’une héroïne à la gloire éphémère, qui s’est abîmée progressivement dans la solitude et l’alcool. D’une plume ciselée et délicate, Catherine Locandro décrit les chagrins, les fêlures, mais aussi les espoirs de son personnage. Une minutieuse enquête psychologique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@