Chronique L’Amer orange de Teodoro Gilabert

Par Betty Trouillet Librairie Cultura (Carcassonne)

Qu’est-ce qu’un amer ? C’est un bâtiment ou un objet fixe et visible situé sur une côte et servant de point de repère pour la navigation. Le narrateur n’est autre que le héros des deux premiers romans de Teodoro Gilabert, Les Pages roses et La Belle Mauve. Le voilà de retour dans les calanques de Marseille, où il aima autrefois Carole. Il s’installe dans une maison accrochée à la falaise, au fond de la calanque d’Enriou, pour y écrire son nouveau roman. Dans ce cadre idéal, spectateur ou personnage d’un tableau parfait, loin de tout, notre écrivain fait le point sur sa vie avant de se lancer dans son entreprise créatrice. Mais il commence à trouver le temps long. Alors il observe ceux qui viennent mouiller au large de la calanque et consigne leurs moindres faits et gestes dans un journal de bord. Il surveille un couple, Marius et Jeannette, puis l’équipage féminin d’un yacht, propriété d’un artiste russe. Son imagination vagabonde, il imagine leur vie. D’autres vies… Un roman étonnant plein d’humour et de fantaisie.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@