Chronique Les Mains lâchées de Anaïs Llobet

Betty Trouillet Librairie Cultura (Carcassonne)

Les Philippines, contrées lointaines, archipel d’îles aux multiples paradoxes, à la fois paradisiaques et si souvent cruelles et meurtrières. C’est ce que nous révèle Anaïs Llobet dans son premier roman, avec toute sa sensibilité. Novembre 2013, le typhon meurtrier, Yolanda, dévaste les Philippines en quelques heures. L’héroïne, jeune journaliste perdue dans le tumulte de la vague assassine, doit choisir entre son cœur meurtri par la perte de son bien-aimé, et son devoir de témoignage. Madel reprend peu à peu connaissance après ce monstrueux cataclysme. Seule au milieu du chaos, elle cherche Jan, l’homme qu’elle aime et le jeune enfant qu’on lui avait confié. Comme anesthésiée, elle se relève peu à peu et doit faire face. Pour oublier sa douleur, elle se plonge dans son travail afin de rendre compte au monde entier. Elle arpente les rues nauséabondes, couvertes de boue et de désespoir, pour recueillir la parole des rescapés. Mais comment survire après un tel désastre et rester en paix ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@