Chronique Ce Mexicain qui venait du Japon et me parlait de l’Auvergne de Jean-Claude Lalumière

Betty Trouillet Librairie Cultura (Carcassonne)

Lorsque l’on habite sur une île depuis trente-six ans, on rêve évidemment d’ailleurs. C’est le cas de Benjamin Lechevalier. Il vit avec sa mère sur l’île d’Oléron et ne pense qu’à partir. Un jour, il envoie sa candidature en réponse à une annonce alléchante. Il obtient le poste et monte à Paris où il a en charge la communication de la Cité de l’Air du temps et son rayonnement. Comme l’indique l’annonce, de nombreux déplacements à l’étranger sont à prévoir. Quelle chance ! Lui qui rêvait de parcourir le monde et ses nombreuses contrées exotiques. Hélas, notre nouveau chargé du tourisme enchaîne à un rythme effréné les congrès et les séminaires. Il ne découvre de ses nombreux voyages que le charme discret des aéroports, des gares, des préfectures et des salles de réunion. Avec sa plume fluide, fine et quelque peu insolente, Jean-Claude Lalumière, comme dans son premier roman Le Front russe (Le Livre de Poche), dresse avec beaucoup d’humour, le portrait d’un antihéros à l’ambition mouchée. Un vrai plaisir !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@