Chronique 1991 de Franck Thilliez

Virginie Lannoy Librairie Le Bateau Livre (Lille)

Franck Thilliez, un des écrivains les plus lus dans l’hexagone, vient de publier 1991, son vingtième roman. À l'instar de son personnage récurrent, il est né dans les Hauts-de-France, sa région de cœur, de sang, de famille où il vit toujours. Sa dernière enquête nous propose un voyage dans le temps et nous invite à découvrir la toute première investigation de Sharko.

Nous sommes en décembre 1991. Sharko, jeune inspecteur fraîchement diplômé, a quitté le Nord de la France pour la région parisienne et va devoir, dès le début de sa carrière, faire ses preuves dans une équipe déjà bien constituée. Pour son baptême du feu, il va mener de front deux enquêtes qui vont le plonger au cœur du mal absolu. Nouveau arrivé, on le colle d’abord aux services des archives où il doit se replonger dans l’affaire des «°disparues du Sud parisien°», des femmes enlevées, frappées, violées, retrouvées dans des champs. L’enquête est au poing mort. Sharko va explorer de nouvelles pistes, chercher, fouiner jusqu’au soir ou un homme inconnu se présente au 36 avec une photo : on y voit une femme allongée sur un lit, les mains attachées et la tête enfouie dans un sac. Derrière cette photo, une adresse. L’inspecteur Sharko va se lancer sur cette nouvelle piste et très vite être plongé dans l’horreur la plus totale où se mêlent cadavres, magie et vaudou. On va découvrir un tueur assoiffé de vengeance qui distille des indices pour mener les enquêteurs là où il veut. L’année 1991 n’a pas été choisie par hasard : l’informatique pointe son nez, côté communications, on parle de ces minis cabines téléphoniques portables, le bip bop, qui commencent à être déployées dans les grandes villes. D’autres éléments de contexte rendent ce roman réaliste, comme la mort encore récente de Dalida ou les faits et gestes de Jacques Chirac, alors maire de Paris. C’est aussi l’occasion de découvrir Sharko à ses débuts, amoureux de la belle Suzanne. Les romans de Sharko s’inscrivent dans la grande tradition des polars français en nous montrant des flics toujours sur la brèche, toujours prêts à basculer dans les abîmes de l’âme humaine. Et nous retrouvons avec bonheur Sharko, ce héros récurrent que l’on suit depuis 2004, que l’on a vu grandir, souffrir, travailler et élucider des enquêtes rondement menées, avec des dénouements souvent hors du commun. 1991 est à l’image des précédents romans de Franck Thilliez : sombre et haletant, il maintient le lecteur dans un état d’alerte constant. La construction du roman, l’écriture, la progression de l’intrigue, les personnages frisent la perfection. Du grand Franck Thilliez.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@