Chronique Dieu surfe au Pays basque de Harold Cobert

Virginie Lannoy Librairie Majuscule, Armentières

Harold Cobert est un jeune auteur prometteur. La preuve : ce texte grave irrigué d’amour et de tristesse, qui aborde le douloureux sujet de la perte d’un enfant à naître. Une perle de douceur et de souffrance.

Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont un peu fous. Leur rencontre a eu lieu sur la côte basque, où ils ont l’habitude de passer leurs vacances d’été, et a pris la forme d’une vraie belle histoire d’amour. Elle venait de déplorer la perte de son premier enfant, conçu avec un autre homme, mort au bout de cinq jours d’existence. Son premier compagnon n’a pas supporté. Il l’a quittée. Lui, de son côté, a vécu une multitude de désillusions amoureuses. Leur rencontre est l’espoir d’un renouveau partagé. L’annonce de la grossesse est accueillie par le jeune couple avec beaucoup de joie, d’humour et d’amour. Lui est instantanément happé par son rôle de futur père, même si le souvenir du cauchemar qu’a vécu sa femme le hante. Et le drame survient ! Au terme de quelques semaines de bonheur euphorique, le couperet tombe, la fausse couche fait s’effondrer les rêves de bonheur conçus par les parents. Faisant alterner les souvenirs et les moments heureux de leur rencontre avec les épreuves du présent, l’auteur dépeint, à travers le regard du père, la très grande souffrance qui résulte de la perte d’un enfant, même quand celui-ci n’est pas encore né. Un père perdu, touchant, cynique, qui s’interroge sur le destin. Leur couple résistera-t-il à cette perte ? Sa femme pourra-t-elle encore enfanter ? Seront-ils encore en mesure d’imaginer une vie à deux sans enfants ? La vie reprendra ses droits. Petit à petit, le couple se ré-initiera au goût de vivre. Né à Bordeaux en 1974, Harold Cobert est un amoureux des mots et de la littérature classique. Il a consacré une thèse et un essai à Mirabeau. Il est l’auteur de trois romans, dont Un hiver avec Baudelaire (2005) et L’entrevue de Saint-Cloud (2010). Il écrit aussi pour l’audiovisuel. Harold Cobert a écrit un texte sobre et grave qui ausculte les moments les plus difficiles de l’existence en même temps que ses périodes plus légères et joyeuses. Un très beau texte. Un hymne à l’amour et à la vie !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@