Chronique Article 122-1 de David Messager

Virginie Lannoy Librairie Majuscule (Armentières)

Article 122.1 : « n’est pas pénalement responsable la personne qui était atteinte, au moment des faits, d’un trouble psychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes ».

Deux jeunes étudiants en médecine font une découverte macabre dans les catacombes de Paris. En effet, lors de leur petite virée nocturne, ils tombent sur un cadavre carbonisé, un corps féminin qui porte la marque de la Mygale, serial killer disparu depuis des années qui tuait ses proies à la manière d’une araignée. Serait-il de retour ? Estelle Lacroix est capitaine de police à la brigade criminelle. Elle est chargée de l’enquête et cela tombe bien, elle connaît Mygale depuis ses premiers meurtres. Cependant, alors que l’affaire progresse et que trois suspects sont arrêtés, notre enquêtrice est rattrapée par son propre passé plus que douloureux. Et ses troubles – bien que soignés par un éminent psychiatre – viennent perturber l’affaire au point qu’Estelle devient le principal suspect. Enfermée, elle essaye de démêler les fils de sa propre culpabilité alors que le tueur tisse doucement sa toile autour d’elle. Des chapitres courts, haletants, troublants… on est captivé jusqu’à la dernière page par ce très bon polar psychologique, premier roman de David Messager, juge d’instruction qui baigne ici dans son élément.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@