Chronique Vivre ensemble de Émilie Frèche

Lydie Baillie Librairie Aux lettres de mon moulin (Nîmes)

Le 13 novembre 2015, vers 21h30, Déborah et Pierre quittent une terrasse de café pour une promenade à Paris quand surviennent les attentats. Du carnage, ils ressortent miraculés, la peur au ventre et l’urgence de vivre, de vivre vite ensemble ! Mais ils ne sont pas seuls. Chacun a un fils : Léo, le fils de Déborah, a 13 ans et Salomon, le garçon de Pierre, a 11 ans. Les enfants vont devoir partager un espace vital avec des personnes qui ne sont pour eux que des étrangers. Lors de l’emménagement, le bonheur du couple le rend insouciant des sentiments des enfants. Déborah déborde d’amour et veut le partager avec les garçons. Salomon entre dans une rage folle. Cette femme lui a pris son père et tente de remplacer sa mère ! La violence explose, la famille recomposée est menacée. Si le vivre-ensemble est sans cesse prôné par les hommes politiques, il est parfois inconcevable au sein même d’un foyer. Émilie Frèche nous livre un roman troublant en relevant le défi de mêler l’actualité politique avec un sujet sociétal délicat sous forme de thriller psychologique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@