Chronique Au moins il ne pleut pas de Paula Jacques

LYDIE BAILLIE, Librairie Aux lettres de mon moulin, Nîmes

En 1959, deux orphelins égyptiens débarquent d’un navire d’immigrants juifs sous une pluie d’hiver. Dans le camp de Haïfa où ils sont emmenés, la panique submerge Solly. Le jeune garçon de 14 ans ne supporte pas d’être séparé de sa sœur Lola, de treize mois son aînée. Ils décident de fuir les conditions de vies inhumaines de ces baraques sordides. Les enfants trouvent refuge dans une grande maison, grâce à l’aide de Georgie, jeune voyou qui voit immédiatement en Solly un joyeux complice. Ils sont accueillis par deux étranges rescapées d’un camp de la mort, des amies inséparables mais totalement différentes, le feu et la glace. Lola, jeune fille studieuse, est attirée par le climat romanesque de sa famille d’accueil. Georgie et Solly sont très vite liés à la vie à la mort et deviennent des experts de l’arnaque. Les enfants sont des clandestins, cette maison est pour eux un véritable havre de paix. Quand leur protectrice Magda est confrontée aux secrets de son passé, le fragile bonheur de la maisonnée vacille.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@