Chronique Mariage contre nature de MOTOYA Yukiko

Lydie Baillie Librairie Aux lettres de mon moulin (Nîmes)

En s’interrogeant sur les comportements humains, Yukiko Motoya apporte des réflexions parfois caricaturales mais toujours délicates, poétiques et drôles, sur la vie d’un jeune couple.

Le jour où San, jeune épouse japonaise, tombe sur deux photos de son couple, l’une récente et l’autre datant de quelques années, elle est stupéfaite de constater les changements sur leurs visages. Les années de mariage ont façonné leurs expressions avec une forme de mimétisme incroyable. Après quatre ans de vie commune, San et son mari se ressemblent comme frère et sœur. San assume sa condition très agréable de femme au foyer, permise grâce à la carrière brillante de son conjoint. Pourtant, elle ne cesse de s’ennuyer dans son quotidien sans relief. Lorsqu’il revient du travail, l’homme qu’elle a épousé ne se comporte pas mieux qu’un enfant : il passe tout son temps libre sur des jeux vidéo ou devant la télévision à regarder des émissions de variétés. San souhaitait une totale adéquation dans son union, elle reste donc totalement dévouée à son mari. Mais parfois, elle s’aperçoit d’une certaine confusion dans les traits de celui-ci. San confie alors ses inquiétudes à une vieille amie. Elles arrivent à la conclusion terrible que parfois la femme est comme en exil : elle se laisse engloutir dans le couple. San va tout faire pour briser le pot dans lequel elle se sent épouvantablement enfermée.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@