Chronique L’Âne mort de Chawki Amari

Alexandra Villon Librairie La Madeleine (Lyon)

Zembrek, l’âne adoré d’un ancien commissaire de police devenu millionnaire, a disparu. La police, armée de son portrait, le recherche activement, dressant des barrages aux portes d’Alger. Trois amis quittent la ville en direction des montagnes kabyles, fuyant leur ennui en quête de fortune : Lyès, Mounir et la belle Tissam. Ils conduisent un vieux break bleu en fin de course, qui peine à avancer. Dans le coffre, poids monstrueux, se trouve Zembrek, l’âne mort tant recherché. S’élevant de plus en plus dans les montagnes pour se cacher, ils rencontreront l’étrange Izouzen qui a installé sa librairie en altitude, où personne ne vient. Ensemble, ils deviseront sur le monde en mangeant une pizza au lapin. Sous le patronage de L’Âne d’or, grand récit de métamorphoses d’Apulée, Chawki Amari livre, à travers une langue gorgée de soleil et de poésie, une superbe fable métaphysique et pittoresque qui interroge l’univers et le poids de l’existence.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@