Chronique Sous les bouclettes de Gudule et Mélaka

NULL

Jean-Marie David-Lebret Librairie Sauramps Polymômes (Montpellier)

Dans un roman graphique riche et émouvant, Mélaka rend hommage à sa mère, la romancière Gudule, connue notamment pour ses œuvres jeunesse. Décédée en 2015 des suites d’un cancer, Gudule avait publié l’année d’avant un livre de souvenirs. Un livre drôle, mordant où elle livrait des anecdotes de vie, ses secrets parfois honteux, avec pudeur, distance et ironie sur elle-même. Mélaka a choisi d’adapter ces historiettes pour donner à voir qui était sa mère : une enfant rebelle, femme simple, rêveuse, militante, gaffeuse, rigolote et attachante. À côté de ces histoires du passé, Mélaka raconte, de son point de vue, le combat de sa mère contre la maladie, son déclin, les soutiens qu’on lui apporte, les chagrins. Après avoir perdu son compagnon en 2013, Gudule avait retrouvé l’amour mais apprenait au même moment qu’elle avait une tumeur. Son corps devient vite une prison de douleurs et d’angoisses. Écrit avec tendresse et révolte, Sous les bouclettes est un témoignage d’amour, un cri d’adieu d’une fille pour sa mère.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@