Chronique Anna, Léo et le gros ours de l’armoire de Bernard Friot

Par Jean-Marie David-Lebret Librairie Sauramps Polymômes (Montpellier)

Anna et son frère Léo s’ennuient à l’intérieur, tandis que, dehors, la pluie tombe. Dans le grenier, aucun de leurs anciens jouets ne trouve grâce à leurs yeux, car ils ont passé l’âge de jouer avec. C’est à ce moment-là qu’il se passe quelque chose de bizarre : l’ours d’enfance de leur père s’échappe de l’armoire… Il est à la recherche de miel ! Intrigués et désireux d’autres rencontres, Anna et Léo fouillent la pièce. Ils tombent tour à tour sur un serpent en peluche, un clown, une poupée et un petit marin prêt pour le départ. Les jouets s’animent mais ne font que passer, avides de vivre de nouvelles aventures. Mis en relief par des illustrations oniriques aux couleurs subtiles, le texte de Bernard Friot mêle le merveilleux et le quotidien. À travers ces jouets vivants et les souvenirs qu’ils évoquent, c’est toute la magie de l’enfance qui se donne à lire et la nostalgie ressentie par les enfants qui grandissent. On ne regardera plus tout à fait ses jouets de la même façon après la découverte de cet album musical.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@