Chronique Macha ou le IVe Reich de Jaroslav Melnik

Jaroslav Melnik revient, avec ce nouveau roman, sur l’un de ses thèmes de prédilection, à savoir la propagande. Avec Espace lointain (Agullo et Le Livre de Poche), l’écrivain avait tissé un monde ultra rationnel qui maintenait toute une population dans l’ignorance. Avec Macha ou le IVe Reich, l’auteur reconstitue la genèse idéologique qui fait croire que des hommes ne sont pas capables d’utiliser – comme marchandise et nourriture – une espèce proche, voire identique. C’est ce que tout un ensemble d’hommes de pouvoir, de médias et de confessions religieuses prétendent et imposent comme point de vue. Et pourtant…Comme chez Pierre Boulle et sa Planète des singes, Melnik joue sur le renversement des valeurs et l’ambiguïté morale. Qu’est-ce qui définit l’humain°? Voilà la question centrale. Melnik décrit un monde à venir glaçant, fait de citoyens asservis faisant marcher les rouages d’une machine terrifiante et infernale. Avec ce conte philosophique, Melnik questionne la suprématie supposée de l’espèce humaine sur le reste du monde vivant.

Lyonel Sasso Librairie Coiffard (Nantes)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@