Chronique Kinderzimmer de Valentine Goby

Sandrine Maliver-Perrin Librairie Sauramps (Montpellier)

Douce et inquiétante, experte en malaise, Valentine Goby bâtit de livre en livre un univers féminin douloureux et maltraité. Son œuvre puissante, secrète, décrit les déchirements et les destins tourmentés de personnages dont l’histoire personnelle est souvent liée à l’histoire universelle. 1944. Mila, 22 ans, fait partie d’un réseau de la Résistance. Arrêtée, elle est condamnée à la déportation. Destination, Ravensbrück, qui compte près de 40 000 femmes venues de toute l’Europe. Mila découvre l’horreur des camps. Les infections aux noms barbares qui emportent les femmes les unes après les autres. Les bagarres et les vols. La faim qui tord les entrailles. Le froid. Les abus permanents. Mais aussi la solidarité, le partage et l’espoir, qui donnent chaque jour la force de continuer à vivre. Mila a peur : elle porte un enfant. La vie n’a pas sa place ici. Arrivée à terme, elle découvre la Kinderzimmer, la pouponnière. Des dizaines d’enfants y naissent et y meurent très vite. Y aura-t-il un lendemain pour le petit James ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@