Chronique Room de Emma Donoghue

  • Emma Donoghue
  • Traduit de l’anglais (Canada) par Virginie Buhl
  • Coll. «Coll. « La Cosmopolite »»
  • Stock
  • 24/08/2011
  • 408 p., 21.50 €

Sandrine Maliver-Perrin Librairie Sauramps (Montpellier)

Laissez-moi vous présenter Jack, le narrateur de ce roman. Âgé de 5 ans, c’est un enfant vif et intelligent. Hormis Maman et Dora l’exploratrice, qu’il regarde à la télévision, ses seuls amis sont les objets meublant les quelques mètres carré de la Chambre, le seul environnement qu’il connaisse depuis sa naissance. Et le seul être humain qu’il ait jamais vu est celui qu’il surnomme « le Grand Méchant Nick ». On comprend vite que Maman a été kidnappée par cet homme qui la garde prisonnière. Des viols répétés qu’elle a subis, et continue à subir, est né Jack. Jack, qu’elle aime plus que tout au monde et qui est sa seule raison de vivre. Jack, pour lequel elle déploie des trésors de tendresse. En créant pour l’enfant un environnement sécurisant, elle s’efforce de lui offrir la vie la plus normale possible. On pouvait craindre le pire d’un roman qui ose prendre comme toile de fond un sujet aussi dérangeant. Mais ce texte bouleversant, dans lequel la tension est parfois insoutenable, est une parfaite réussite.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@