Chronique Nos disparus de Tim Gautreaux

  • Tim Gautreaux
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marc Amfreville
  • Coll. «Coll. « Cadre vert »»
  • Seuil
  • 21/08/2014
  • 544 p., 23 €

Sandrine Maliver-Perrin Librairie Sauramps (Montpellier)

Dans ce roman à tiroirs, Tim Gautreaux compose une fresque historique passionnante sur fond de kidnapping d’enfant. Un air de jazz, un bateau à aubes, un homme rongé par la culpabilité : embarquez sur l’Ambassador !

Sam Simoneaux est un jeune catholique honnête et travailleur marqué par un drame terrible. Sa famille tout entière a en effet été massacrée lorsqu’il était enfant par le clan des Cloat, des fermiers sans foi ni loi qui hantent encore les comtés de leur région. Après la Grande Guerre, Sam rentre à la Nouvelle-Orléans et devient responsable d’étage aux grands magasins Krine. Il pense avoir trouvé un peu de paix auprès de son épouse. Hélas, sa vie bascule à nouveau le jour où Lily Weller, une fillette de 3 ans, est enlevée sous ses yeux. Licencié et incapable d’oublier cette tragédie, il se fait engager sur l’Ambassador, le bateau à bord duquel travaillent les époux Weller, et va tout tenter pour retrouver la trace de Lily en enquêtant à chacune de leurs escales. C’est ainsi que les Cloat réapparaissent dans la vie de Sam, qui va devoir affronter ses pires démons, poursuivant ses ennemis jusque dans les étendues sauvages de l’Arkansas. Mélange de quête et d’intrigue à suspense, ce roman fleuve, qui suit les méandres du Mississipi, contient tous les ingrédients nécessaires pour séduire le lecteur : une trame bien ficelée, des dialogues accrocheurs, une peinture de l’époque précise, des personnages attachants et des décors somptueux – ici le Mississipi, ses forêts et son arrière-pays. Tim Gautreaux parvient brillamment à redonner vie à cette époque fascinante où les bateaux à aubes descendaient le fleuve et où l’on swinguait sur les premiers airs de jazz, dans une nation en pleine expansion dont les étendues les plus reculées étaient en proie à la loi du plus fort. Nos disparus est à la fois l’histoire bouleversante d’une rédemption et une méditation profonde sur la loi, la culpabilité, la force des liens du sang et l’inutilité de la vengeance. Un beau roman à découvrir.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@