Chronique Wanderer de Sarah Léon

Margaux Henin Librairie Passion Culture (Orléans)

C’est par une froide soirée de janvier que Lenny revient auprès d’Hermin. Le crépuscule bleuté de la campagne bourbonnaise a réuni ces deux hommes que dix années d’absence et de silence avait séparés. Si Lenny est heureux de retrouver Hermin, ce dernier oscille entre joie et incrédulité devant ce retour inespéré. Devenu un véritable prodige du piano, Lenny refuse désormais d’apposer ses doigts sur un instrument. Quels bouleversements se sont donc produits ? « L’Arpeggione » de Schubert, cette sonate si particulière qui les avait définitivement liés, peut-elle encore les rassembler ? Seuls, dans le domaine enneigé du Pommier Chenin, entre réminiscences, onirismes et confidences, Lenny et Hermin devront affronter leur passé. Au gré des flocons qui tombent, des cascades brillantes et glacées, ils découvriront la véritable signification du « Voyage d’hiver ». Dans Wanderer, les notes de musique frôlent avec délicatesse les vers de Goethe. Les airs de Schubert apportent, quant à eux, harmonie et majesté, donnant à ce roman une noblesse inoubliable.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@