Chronique Mousseline la Sérieuse de Sylvie Yvert

Margaux Henin Librairie Passion Culture (Orléans)

Des enfants de Louis XVI et de Marie-Antoinette, l’Histoire ne retient que les disparus : la petite Marie-Sophie, dont le berceau vide est représenté dans un tableau de Vigée-Lebrun, le dauphin Louis-Joseph emporté par la maladie, et l’agonie de l’éphémère Louis XVII à la prison du Temple. Ironie du sort, peu se souviennent de Marie-Thérèse Charlotte, unique rescapée de la barbarie révolutionnaire. Dans son roman, Sylvie Yvert laisse la parole à l’héritière des Capet. À travers son journal imaginaire, Mousseline la Sérieuse raconte les drames qui ont jalonné son existence, de sa détention au Temple, où chaque membre de sa famille fut exécuté, à son arrivée à la cour de Vienne, fruit d’un sordide échange politique, jusqu’à son retour en France après vingt années d’exil, puis son avènement qui ne dura qu’une poignée de minutes. En ne nous cachant aucun détail de la vie de la duchesse d’Angoulême, la plume délicate et profondément élégante de Sylvie Yvert offre le plus beau des catafalques à la triste Mousseline.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@