Chronique Deux-pièces de Éliette Abécassis

MARGAUX HENIN, Librairie Passion Culture, Orléans

Paris, 1946. La guerre, bien que finie depuis quelques mois, est encore dans tous les esprits. Un homme est pourtant décidé à tirer une croix sur ces longues années de souffrances. Ce 5 juillet, jour de la fête de l’Eau, la piscine Molitor accueille un événement qui changera le cours de l’Histoire : le premier défilé du bikini. Là, près du grand bassin dans lequel se perdent les rayons du soleil, Micheline Bernardini, danseuse de cabaret, accepte, le temps d’une après-midi, de jouer les mannequins pour Louis Réard. Devant une assemblée ébahie et quelques regards offusqués, la jeune femme marche fièrement, arborant en toute impudence son nombril. Vêtue de trois petits morceaux de nylon, la danseuse venait de lancer la mode du maillot de bain deux pièces. En créant le bikini, Réard a voulu signifier au monde la fin de la guerre et le retour, triomphant, de la liberté. Éliette Abécassis signe avec Deux-pièces un texte subtil et délicat, et nous éclaire sur l’origine d’une pièce vestimentaire hautement symbolique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@