Chronique La Pause de Jean-Baptiste Gendarme, Alban Perinet

Margaux Henin Librairie Passion Culture (Orléans)

Ceci n’est pas une bande-dessinée, ni un roman, pas davantage un essai. La Pause est un savant mélange de tout cela, un genre hybride et inédit brillamment imaginé par deux amoureux de la littérature, qui devrait, on l’espère, rencontrer un joli succès.

Plus qu’un simple ouvrage de « résumé graphique », Jean-Baptiste Gendarme et Alban Perinet développent un véritable concept doublé d’une réflexion sur la littérature française. En effet, ce livre qui se veut le point de départ d’une bibliothèque idéale balaie et dépoussière trente ans d’histoire de la littérature. De Modiano à Pennac, en passant par Kundera et Echenoz, sans oublier Houellebecq et Weyergans, les écrivains favoris des deux auteurs, ceux qui les ont marqués et exercent sur eux une bienveillante influence, sont soigneusement répertoriés et célébrés. Les beaux succès de l’année 2014 n’ont pas été oubliés, parmi lesquels les ouvrages d’Édouard Louis, Maylis de Kerangal ou Lola Lafon. Premier roman, auteurs reconnus ou injustement ignorés, petites et grandes maisons d’édition, La Pause parle de (presque) toute la littérature contemporaine, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. De lecteur, il en est évidemment question. Nos deux garçons, épris de bons mots et de belles histoires, ont eu envie, au travers de ce livre à la forme inédite, de partager leurs coups de cœur avec la communauté des lecteurs. Le secret de leur réussite ? Un savant et délicieux mélange de mots et de dessins. Sous forme de planches contenant douze vignettes identiques (appelé aussi « restriction graphique »), les auteurs mettent en scène deux personnages de la vie courante qui cherchent, à travers un dialogue, à échanger et partager leur dernier émoi littéraire. Aucune limitation sociale dans cette savoureuse approche critique : chaque individu est lecteur, qu’il soit petit ou grand, connu ou anonyme, valide ou handicapé, homme ou femme, âgé ou jeune… La société entière est convoquée autour de cette idée forte : la littérature est un art vivant. Lire, c’est bien ; partager ses lectures, c’est encore mieux ! Construire un résumé pour donner envie de lire n’est pas chose aisée, tant la difficulté de bien dire est grande. Il faut être accessible, parler du style comme des thèmes abordés, bien choisir ses mots, ne pas dévoiler l’intrigue, garder une mystérieuse distance qui donnera envie au lecteur de franchir, casser, découvrir et percer cet espace. Notre duo excelle dans cet exercice, maniant à merveille le suspense littéraire. Chaque planche donne envie de découvrir ou de relire certains ouvrages, ce qui suffirait, en soi, à conseiller la lecture de ce formidable livre. À noter que notre couple littéraire, outre l’édition de leur premier « livre-résumé », publie régulièrement leurs réflexions dans la revue littéraire Décapage (Flammarion). Ajoutons que Jean-Baptiste Gendarme publie simultanément Splendeur et misère de l’aspirant écrivain (Flammarion), guide spirituel et littéraire destiné aux écrivains en herbe.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@