Chronique Les Corps inutiles de Delphine Bertholon

Margaux Henin Librairie Passion Culture (Orléans)

Un soir d’été, Clémence, 15 ans, se fait agresser. Ni l’assurance dont elle faisait preuve, ni la joie qui l’habitait ne seront en mesure de la sauver. Clémence n’a pas été violée, pourtant, la violence qu’elle a subie marquera à jamais son esprit et son corps. Au crépuscule de sa jeunesse, l’adolescente voit peu à peu s’atrophier l’un de ses sens : elle n’éprouve plus la moindre sensation lorsqu’elle touche quelque chose. Dès lors, son corps s’enfonce lourdement dans un abîme aussi douloureux qu’invisible, à l’image de cette agression que, par pudeur, par devoir, par crainte, elle a préféré cacher. Plus tard, la jeune adulte de 30 ans essaie toujours de vivre avec le poids étouffant de son passé. Si aucun remède ne peut la guérir, Clémence trouvera peut-être son salut auprès de son autre masculin.La plume de Delphine Bertholon alterne passé et présent, revenant avec pudeur sur l’agression et livrant un portrait intimiste de son personnage, qui met à nu l’individu dans ce qu’il a de pire et de meilleur. Un récit poignant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@