Chronique L’Atelier des poisons de Sylvie Gibert

Margaux Henin Librairie Passion Culture (Orléans)

Disparition d’enfants, empoisonnements, meurtres, Zélie, jeune prodige de la peinture va devoir s’associer au commissaire d’Arbourg pour tenter de résoudre ces mystères.

« C’est si bien peint qu’on pourrait croire que c’est fait par un homme ! » Le xixe siècle fut sans aucun doute l’une des périodes les moins propices à l’ascension féminine. Zélie Murineau, jeune peintre au talent incontestable, le sait mieux que quiconque. Celle qui étudie la peinture à l’académie Julian doit faire face à bien des difficultés. Des prix plus élevés pour avoir le droit d’apprendre, une discrétion de rigueur pour ne pas détrôner les artistes masculins… Une existence étriquée et muselée où la vie d’une femme ne vaut pas grand-chose. Lorsque Zélie apprend que l’enfant de sa bonne a disparu, l’émotion est si grande qu’elle décide de tout mettre en œuvre afin de découvrir ce qu’il est réellement arrivé. Le destin lui donnera un coup de pouce en lui permettant de rencontrer le commissaire Alexandre d’Arbourg, homme à la carrure imposante, qui aura besoin des talents de Zélie, ainsi que de son sens aigu de l’observation, pour l’aider à résoudre quelques affaires. Entre les tentatives d’empoisonnements, les hommes pris de boissons qui deviennent fous, les mauvais traitements infligés aux enfants, Zélie et Alexandre vont devoir faire face à tout ce que le xixe siècle recèle de plus malsain.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@