Chronique Toi-même de Marion Duval

L’enfance est une grande aventure. Apprendre, comprendre, se trouver, être soi. Un chemin de plusieurs années qui se construit sur de nombreuses « petites » aventures. Comme celle que vont vivre Louison et Adèle dans cet album. Parce que leurs parents sont en retard pour venir les chercher après la piscine, l’une va choisir de rester et d’attendre, l’autre d’y aller et peut-être d’arriver la première. Deux jumelles, forcément semblables, qui se séparent, chacune choisissant l’option qui lui correspond le mieux. Un album, au titre à double sens, pour dire qu’on peut être soi-même en étant jumelle ou qu’on peut être jumelle en étant soi. Marion Duval offre au lecteur un texte poétique et un graphisme sublime. Elle joue sur les couleurs et les perspectives, s’amuse avec l’architecture et les angles de vue. Comme une balade dans la ville, comme une manière de réaffirmer qu’on peut voir les choses différemment et se retrouver quand même. Parce que l’émancipation, ce n’est pas dire non aux autres mais dire oui à soi.

Hélène Deschère Librairie Récréalivres (Le Mans)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@