Chronique Darling de Charlotte Erlih, Julien Dufresne Lamy

May et Noé sont jumeaux et, pour la première fois cette année, ils ne sont pas dans la même classe. Enfin ! Fusionnels dans l’enfance, ils se sont éloignés ces deux dernières années jusqu’à s’insupporter. Mais cette année scolaire qui démarre réserve quelques surprises. À commencer par Y, cet inconnu qui tente de séduire May sur son compte Instagram. Entre la curiosité et la peur, May, intriguée, se laisse prendre au jeu, sans savoir où elle met les pieds. Les deux auteurs unissent leur talent dans ce roman qui est le premier tome d’une tétralogie. Roman polyphonique d’une grande réussite, Darling séduit par les voix de ces personnages, bien distinctes (brute, colérique ou réfléchie) et par la complexité de ces ados très lucides sur eux-mêmes et leur entourage. Ces ados, ni lisses ni attachants d’emblée, sont d’un réalisme total. Et puis il y a cette tension qui croit au fur et à mesure des échanges avec Y, des inquiétudes et cette façon fabuleuse de berner son lecteur quand il comprend que la complication ne se situe pas où il pensait. On a hâte de retrouver ces ados dans toute leur diversité et leurs adversités dans les prochains tomes.

 

Hélène Deschère Librairie Récréalivres (Le Mans)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@