Chronique Les Ogres de Jean Gourounas

Comme à son habitude, Jean Gourounas surprend. La couverture de son nouvel album tout-carton laisse supposer un univers sombre et inquiétant. Un monstre s’introduit dans une maison et pourchasse les jeunes habitants dans toutes les pièces pour les manger. Des découpes dans les pages laissent entrevoir la suite et incitent le regard à voir un détail soigneusement choisi par l’auteur. L’accent est mis sur les personnages grâce à la couleur. Le décor est en retrait, un simple crayonné gris très pâle, qui recèle pourtant une foule d’éléments. Petit à petit, les informations se complètent sur qui est ce fameux ogre, pour peu que le lecteur soit attentif aux indices disséminés par l’auteur, et ce dès le titre. Les Ogres, au pluriel, mais pourquoi donc ? La chute inattendue – du pur Gourounas ! – nous donne envie de revenir en arrière pour aller voir ce qu’on a manqué la première fois. Un album drôle et intelligent où les apparences sont trompeuses, et avec lequel se faire avoir est un vrai plaisir.

Hélène Deschère Librairie Récréalivres (Le Mans)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@